La personnalisation des apprentissages, une autre boîte noire dans l’éducation?

Standardisation v. personnalisation, le choix est fait sans hésitation, n’est ce pas? Telle ne fût pas ma surprise lorsque je me suis rendue compte qu’en fait le sujet de la personnalisation des apprentissages faisaient polémique. Cette polémique a même pris de l’ampleur Outre Atlantique dès lors que Mark Zuckerberg et Priscilla Chan ont publié une lettre pour leur fille, valorisant la personnalisation des apprentissages.
Et de là est née la Chan Zuckerberg Initiative

Born in the USA

Did you seriously think that Bill Gates and Zuckerberg would be redefining education?????! Certains se sont tout de suite insurgés contre la suprématie des philanthropes qui s’octroyaient le droit de redessiner le système éducatif-mais bon, vu que leur actuelle ministre de l’éducation n’y connaît pas grand chose et que Zuckerberg finira par devenir président un jour…

Mark-Zuckerberg-president

Le débat est assez classique finalement entre les innovateurs optimistes d’un côté et les sceptiques qui se demandent si ces changements permettront de faire progresser les élèves. Ces derniers estiment que la notion même de personnalisation des apprentissages est souvent mal définie et mal comprise. Selon eux, la recherche n’a encore rien confirmé et s’appuie trop sur les nouvelles technologies et du coup se rajoutent toutes les problématiques autour du big data. Ben pourquoi ne pas aller à l’instinct si c’est pour réaliser d’ici trois ans que finalement c’était la bonne décision (c’est plutôt French ça non?) ?

waiting

Et bien aux USA, ca y est 15 états se sont lancés et ont mis en place les textes législatifs et règlements nécessaires à sa mise en oeuvre.

What about us?

Il semble bien que cette personnalisation des apprentissages soit le fondement même de l’éducation pour les enfants qui ont des besoins spéciaux en France. Mais tous les enfants ont des besoins spécifiques qui font d’eux une personne et non seulement un individu.  Même si le nombre de décrocheurs baissent d’année en année, les chiffres restent inacceptables pour nos systèmes éducatifs où l’accès à l’éducation n’est plus un problème depuis bien longtemps.

i_am_a_person_by_geeko_hhh-d3hz5nh

Cette notion ne va-t-elle pas de pair avec l’école de la confiance? Bien définir ce que recouvre cette personnalisation des apprentissages avec l’ensemble de la communauté éducative en France, en fonction de notre culture, nous semble essentielle- la remettre au cœur de la discussion en matière de politique éducative permettrait d’aborder tout un ensemble d’enjeux dans le domaine de l’éducation, comme le peu de place faite au socio émotionnel dans les programmes scolaires. Bien définie, elle permettra de faire de grandes avancées et de démontrer que le numérique n’est pas le grand méchant loup puisqu’il est un outil indispensable pour les enseignants qui ne peuvent pas être sur tous les fronts et présents de de la même manière pour tous les élèves qui ont des besoins tellement  différents.

child is different

Sylvain Connac dans un ouvrage intéressant et simple à lire en fait une analyse pertinente et simple à comprendre. En reconnaissant l’hétérogénéité en tant que ressource incontournable et indispensable, l’auteur nous montre que personnaliser n’est pas seulement une prise en compte de l’individu mais bien d’une personne. Il s’agit donc de tenir compte de la personnalité de l’élève, de sa manière d’apprendre, de ses besoins, de son potentiel mais aussi de l’élève en tant qu’individu participant à la construction de la société.  Il aborde trois autres questions- l’évaluation des compétences, la difficulté d’apprendre et l’organisation des relations dans la classe- qui conduisent à une réflexion autour de la politique de l’établissement scolaire. Mais un établissement scolaire n’évolue-t-il pas au sein d’un système éducatif ?

Le lien avec le numérique

Ne mélangeons pas la problématique du numérique avec celle de la personnalisation des apprentissages. Le numérique serait un outil facilitateur de cette personnalisation des apprentissages à plus grande échelle.

Dans son keynote speech de la première journée du salon Educatec/TICE dont la thématique était la personnalisation des apprentissages par le numérique, F. Amadieu a bien rappelé que le numérique pouvait aider en pédagogie différenciée. Il a ajouté que pour que celui-ci soit efficace pour tous les apprenants, il fallait former aux compétences utiles, mettre en place un guidage plus incitatif que restrictif, que ce guidage disparaisse au fur et à mesure de l’augmentation du niveau de l’élève, et bien sûr développer les théories pour la conception de systèmes adaptatifs. Missions probablement déjà accomplies pour certaines écoles dans la Silicon Valley… pour ne pas en nommer qu’une que nous admirons particulièrement…

employing technology to have students' attention

 

il faut éviter de faire ça en fait…

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis le rapport « vers une société apprenante » me donne beaucoup d’espoir sur les avancées futures de notre pays si les obstacles finissent par tomber, son contenu ne semble pas surprendre dans son côté innovant; travaillons sur les obstacles (mais, mais, on le sait tout ça- ça fait du bien de le lire et le relire).

What next?

Les résultats d’une étude sérieuse menée par Rand Corporation sur la personnalisation des apprentissages a démontré que des élèves qui étaient allés dans 60 écoles dont le projet pédagogique était fondé sur cette dernière- permettant la collaboration, le travail par projet, l’interaction entre les élèves, la réappropriation du rôle de l’enseignant en tant que guide et éducateur- avaient de meilleurs résultats que les élèves qui allaient dans des écoles qui utilisaient des méthodes plus traditionnelles. Ce rapport met en garde contre l’amalgame fait entre le numérique et la personnalisation des apprentissages mais ne sous-estime pas son rôle en tant qu’outil (on y revient tout le temps).

Partageant cette vision, la Chan Zuckerberg Initiative pourrait bien mettre en lumière une des innovations les plus prometteuses en éducation, innovation à plusieurs facettes qui n’est pas intrinsèquement liée aux nouvelles technologies- elle pourrait peut-être permettre aux chercheurs de confirmer que la personnalisation des apprentissages c’est l’éducation du futur!

Déjà en 2006 (il y a 11 ans déjà !!!!!!), des experts internationaux ont contribué à une publication de l’OCDE sur la personnalisation de l’enseignement; Elle est éclairante en ce qu’elle tente de définir le concept et en explore son impact et pourquoi certains pays seraient réticents face à sa mise en oeuvre.

Selon deux de ces experts, « la personnalisation pourrait contribuer à stimuler une évolution du système aussi profonde que n’importe quelle transition entreprise auparavant par les systèmes d’enseignement public, mais que cela suppose un discours politique convaincant et une stratégie de distribution du changement. » Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et des pays comme l’Australie, Le Canada, les USA (même plus la peine de parler de la Finlande ;-)), se sont lancés. Sommes-nous prêts en France à le faire de manière systémique?

opinions_change
ohla pas si vite, nous sommes en France…

Who-wants-change-Who-wants-to-change

Sur ces belles pensées et images, je vous laisse méditer et écrire vos pensées sur le mur Facebook de Niuschool Education Services sur les questions suivantes, que vous soyez parents, enseignants, élèves ou autre membre de notre belle communauté éducative (ou les envoyer à marieamelieserre@gmail.com avec cecilecoffineau@gmail.com):

  • Qu’est-ce que la personnalisation des apprentissages selon vous? Comment peut-elle être mise en oeuvre dans une salle de classe? Peut-elle devenir le fondement d’un projet pédagogique ou est-elle l’apanage des pédagogies alternatives?
  • Permet-elle selon vous de faire progresser les élèves?
  • Racontez-nous nous une expérience de personnalisation des apprentissages- ou mise en oeuvre ou observée ou vécue.

et un peu plus de lectures jusqu’au prochain article…

http://www.oph.fi/download/154594_perspectives_from_finland.pdf

http://inservice.ascd.org/mary-forte-hayes/

http://www.curriculum.edu.au/leader/personalised_learning_2,33074.html?issueID=12378

http://www.canadianbusiness.com/innovation/digital-classrooms/